MAI 2017 - Découvrez mon tout nouveau livre: Le bonheur pour tous, disponible dans tous les formats numériques.

JANVIER 2017
- L'endométriose: vaincre la douleur et l'infertilité (3e édition) est à nouveau disponible en format PAPIER au Canada et en France chez Québec-Livres, Renaud-Bray, Archambault, amazon.ca, amazon.fr, etc.

Comment soulager la douleur et Intolérance au gluten sont disponibles en format numérique.

Comment savoir si on souffre de candidose?

La candidose systémique fait souvent partie des pathologies reliées à l'endométriose. On sait que des taux élevés d'oestrogènes favorisent les infections à la levure. La vaginite est très commune chez les femmes atteintes d'endométriose, mais elle n'est souvent qu'un premier symptôme indiquant un déséquilibre beaucoup plus important dans l'organisme. C'est probablement une des raisons pourquoi ces femmes sont souvent enclines à souffrir d'autres maladies impliquant le système immunitaire et de plus d'allergies que la population en général. Comme si cela n'était pas suffisant, on a déterminé que les femmes endométriosiques étaient plus susceptibles d'être allergiques à cette levure. Beaucoup de femmes ont vu leurs symptômes d'endométriose diminuer ou disparaître suite au traitement de la candidose. Un segment de mon livre L'endométriose: vaincre la douleur et l'infertilité" est d'ailleurs destiné à ce sujet.

Si on en est rendu à se poser la question à savoir si on souffre de candisose, c’est parce qu’il y a déjà longtemps que l’on ne se sent pas bien. Le candida albicans (cliquez pour lire un article sur le sujet) est souvent en cause lorsqu’une variété de symptômes apparaissent de nulle part l’un à la suite de l’autre entraînant l’impression de ne plus se reconnaître. La candidose peut se manifester par de la fatigue, des troubles digestifs, de la difficulté à se concentrer, des troubles du sommeil, des maux de tête, des allergies et intolérances tant alimentaires qu’environnementales, etc.

Deux petits examens maison peuvent vous mettre sur sa piste :
  • L’examen de la langue : La langue reflète l’état du tube digestif. Celui-ci est souvent un des premiers organes à être colonisé par le candida albicans. Le développement de la levure sur la langue lui laissera une apparence blanchâtre; elle sera recouverte d’un revêtement plus ou moins épais qui témoignera de sa présence dans le reste du tube digestif.
  • Le test du verre d'eau : Placez un verre avec de l’eau près du lit pour la nuit. Le matin, au réveil, crachez de la salive dans le verre d’eau. Observez immédiatement, à nouveau dans 2 ou 3 minutes, puis dans 15 minutes. La salive saine devrait flotter sur l’eau au début avant de se dissoudre dans l’eau. La présence de bulles et de mousse est normale. En présence de levures, des filaments tomberont vers le bas du verre. Il y a aura formation d’un genre de nuage de salive qui tombera vers le fond. Vous pourriez aussi voir apparaître des taches floconneuses en suspension dans l’eau. Plus il y a de filaments et de nuages, et plus ils apparaissent rapidement, plus on peut suspecter la présence d’une candidose buccale et du tractus digestif.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire